Tous à l’école !

Classé dans : Blog | 1

Je suis entrée dans une classe où il n’y avait plus de professeur !!! hi hi…

J’en ai profité pour prendre un morceau de craie et répondre aux questions en anglais écrites sur le tableau noir, sous les yeux étonnés et amusés des élèves, vous vous en doutez.

“Where do you come from ? I come from France.”

Puis me retournant vers les écoliers, je leur ai demandé en khmer s’ils connaissaient la France et comment ils s’appelaient …

« Et toi, là-bas, Comment tu t’appelles ? Ton prénom s’écrit comment ? Tu as des frères, des sœurs ? ».

Après quelques minutes d’une timidité peu convaincante, ils ont commencé  chacun leur tour à me dire leur nom.

Tout cela suscite pas mal d’animation, surtout quand je fais des fautes d’orthographe en khmer… ils me corrigent, je les félicite.

 

  1. Mme NEANG Saran

    c’est super intéressant ce que vous avez fait là : Sur le terrain, l’école, communication directe avec les élèves, écrire, parler, échanger en khmaê. Pratique oblige. C’est un voyage non seulement culturel mais profondément utile pour votre parcours qui se construit sans fin avec la découverte d’un monde extérieur dans le questionnement sans cesse évolué qui vous pousse à aller vers l’autre. Et ça, c’est bien vous, votre identité propre à vous Christine. Je me permets de vous dire une chose. Vous avez beau rater votre premier concours au poste de responsable de bibliothèque, mais vous ne ratez rien d’autre. Ce n’est qu’un concours, et, comme vous dites, vous allez le repasser et vous l’aurez car ce voyage vous fait gagner beaucoup d’autres choses : expérience, contact humain, interaction avec les âmes innocentes avec les yeux écarquillés remplis de bonheur simple et sain… Je peux vous assurer aussi que vous serez la meilleure responsable de bibliothèque qu’on n’ait jamais connue puisque, avec votre curiosité insatiable, vous êtes polyculturelle ! Intéressant, non ?
    Ce disant, ce n’est qu’un petit aperçu de Mme NEANG Saran, Responsable de l’école khmaê de Cergy.
    Cergy-le Haut, le 19 avril 2017.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.