Comment dire tout ce qui s’inscrit en filigrane dans mon travail depuis 20 ans sans évoquer quelques mots sur mon parcours professionnel.

Diplômée de l’École Estienne après des études de reliure, je suis devenue restauratrice de livres à la Bibliothèque nationale de France en 1999. J’ai ainsi pu accéder de près à toutes sortes d’œuvres patrimoniales et à leur vécu, témoin d’une histoire. Ce métier d’art passionnant, que j’ai exercé pendant une dizaine d’années, m’a fait prendre conscience que bien des mondes sont éphémères, si nous ne prenons pas soin de les préserver.

Cela a beaucoup influencé ma démarche artistique, qui accorde autant d’importance à la création qu’à la constitution du support papier et au choix des matières utilisées (pigments, encres, pastels, colles) pour mes compositions picturales. Il était en outre évident pour moi de privilégier des matériaux de qualité et de les utiliser avec respect, en m’inspirant des techniques de conservation-restauration employées pour la sauvegarde des œuvres patrimoniales.

Peindre fait partie de moi. Ce  n’est pas un loisir mais une nécessité, un moyen de m’exprimer et d’aller vers d’autres horizons, par ces couleurs et assemblages de papiers de soie aux frontières invisibles, tels des pétales de fleurs s’envolant dans un souffle d’exil.

Mes sources d’inspiration sont multiples :

La nature fait partie intégrante de moi, elle m’apaise et m’aide à me ressourcer. Elle offre en outre une infinie variété de spectacles d’une beauté inégalée. C’est en toute humilité que j’aime représenter celui des fleurs, particulièrement présent dans mes peintures.

Les lieux chargés d’histoire, où des secrets ensevelis   apparaissent en demi-teinte, confèrent des atmosphères singulières qui souvent résonnent en moi et nourrissent mon univers artistique.

Les manuscrits anciens sont également un sentier d’inspiration à la fois intellectuel et esthétique. Témoins du cheminement des pensées humaines au sein de différentes cultures à travers les siècles, ils peuvent m’interpeler tant par le sujet évoqué que par les décors (lettrines, miniatures, enluminures…), dont certains sont d’un extrême raffinement.

Enfin je pense également aux rencontres humaines, en particulier lors de voyages entre la Scandinavie et l’Asie. J’aime aller vers l’Autre, dont la différence est source de richesse et d’inspiration.